MÉDECINE

Les professions médicales, à ne pas confondre avec les professions paramédicales, concernent les métiers de médecin, de pharmacien, de sage-femme, de dentiste et de vétérinaire. Mis à part la formation de vétérinaire qui se déroule la plupart du temps entièrement dans une école (Ecole Inter Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar – EISMV), les quatre autres formations s’organisent selon le même schéma.

La formation de médecin : Accessible après le baccalauréat, les études de médecine se déroulent dans une université et commencent par une première année, la PCEM1, qui se termine par une sélection (le numerus clausus). Le nombre d’admis en deuxième année (PCEM2) est fixé par les ministères de tutelle de l’Education et de la Santé. Après les deux premières années, l’étudiant rentre en deuxième cycle qui dure quatre ans, du DCEM1 au DCEM4. A la fin du DCEM4 a lieu l’ENC (Examen National Classant). L’étudiant rentre ensuite en troisième cycle, où il choisit entre la médecine générale ou une autre spécialité.

La formation de sage-femme : Il faut avoir validé les examens de la PCEM1 pour intégrer une école de sage-femme. La formation dure ensuite quatre ans.

La formation de dentiste : Elle dure au minimum six ans. Le passage en deuxième année est également soumis à la validation du concours de la PCEM1. Après la deuxième année, l’étudiant intègre le deuxième cycle qui dure trois ans. Le troisième cycle dure un an mais il est possible de poursuivre le cursus pour se spécialiser.

La formation de pharmacien : La première année (PCEP1) se termine par un concours classant déterminant pour le passage en deuxième année. Le deuxième cycle dure trois ans. Le troisième cycle dure deux ans mais peut se prolonger deux ans pour les étudiants qui souhaitent se spécialiser dans la recherche pharmacologique.

Modalités d’accès aux études médicales
Au Sénégal, il n’existe qu’une université permettant l’accès aux études de médecine, pharmacie et Odonto-Stomatologie, c’est l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD)

1. Pour les personnes de nationalité sénégalaise, il faut :
– avoir le baccalauréat C ou D ou un titre étranger admis en équivalence du baccalauréat sénégalais ( par exemple le bac français, peu importe la série)
– être âgé(e) de 20 ans, au plus, pour la Médecine ;
– être âgé(e) de 22 ans, au plus, pour la Pharmacie ou la Chirurgie Dentaire ;
– avoir la moyenne dans les trois (3) matières scientifiques que sont :
– Mathématiques ;
– Sciences naturelles (SVT) ;
– Sciences physiques.

Les candidats sont sélectionnés par ordre de mérite et dans la limite des places disponibles parmi les élèves titulaires du baccalauréat.
La sélection repose sur 3 matières du bac principalement : Mathématiques, Sciences Physiques et Sciences Naturelles ainsi que les notes de Seconde, Première et Terminale

Du fait de cette sélection initiale, le concours de fin de pcem1 est beaucoup moins sélectif que son équivalent français

2. Pour les personnes non sénégalaises:
Les mêmes critères que pour les nationaux sont exiges en plus les inscriptions visent surtout les ressortissants de pays africains ou il n’existe pas de système de formation à la médecine. Si l’on est français, sont admis en 1ère année les titulaires du bac général ( peut importe la Série). les autres conditions à remplir sont les mêmes que pour les étudiants sénégalais ( âge…)

coût : l’inscription administrative en première année est de 150 000 FCFA (environ 230 €)

– PREMIER CYCLE (PCEM) Durée : 2 ans
PCEM 1
Sciences fondamentales ( Physique, Chimie, Mathématiques, Biophysique)
PCEM 2
Sciences fondamentales ( idem)
Sciences humaines
Sémiologie médicale et chirurgicale
Stage en hôpital et secourisme : l’équivalent de notre stage d’intiation au soins infirmiers, il dure 2 mois

– DEUXIÈME CYCLE (DCEM) Durée : 4 ans
DCEM 1
Enseignement bio-clinique général
Stage d’initiation à la pathologie médico-chirurgicale
Initiation aux fonctions hospitalières.
DCEM 2
DCEM 3
DCEM 4 Enseignement de la pathologie et de la thérapeutique portant sur des matières ou groupes de matières obligatoires, plus un enseignement complémentaire à option. Formation clinique consistant à une participation à l’activité hospitalière dans les services du C.H.U. de Dakar ou dans les établissements conventionnés.

– TROISIÈME CYCLE
Enseignement théorique
Formation pratique
Soutenance de mémoire